Photos
© Vincent Arbelet
© Vincent Arbelet
© Vincent Arbelet
© Vincent Arbelet
© Vincent Arbelet
© Vincent Arbelet

La Vapeur, scène de musiques actuelles

Scène de musiques actuelles et amplifiées créée en 1995 à Dijon, La Vapeur est un établissement public local de la Ville de Dijon. Son projet artistique et culturel est construit selon trois grands axes d'intervention :

La médiation culturelle
A savoir la relation avec la population et différentes catégories de publics en allant au devant des gens pour leur présenter les activités du lieu et les mettre en relation avec les artistes, par le biais de rencontres, d'ateliers, de concerts, etc.

L’action artistique
C'est à dire le soutien et l'accompagnement des musiciens dans leur pratique, dans le développement de leurs projets et de leurs nouvelles créations. L'établissement compte cinq studios de répétition, équipés et insonorisés, fréquentés par près de 200 formations issues du département ou de la région.

La diffusion
Soit la proposition de concerts, à La Vapeur - la structure exploite deux salles de spectacles, un club de 200 places et une salle de 750 places - ou dans d'autres lieux, organisés seuls ou en compagnie d'autres partenaires culturels, favorisant ainsi la découverte de groupes en devenir ou la programmation d'artistes confirmés de la scène locale à internationale.

La Vapeur est intégrée à plusieurs réseaux professionnels à l'échelle locale et nationale. Elle est notamment membre de la Fédurok (fédération nationale des salles de musiques actuelles). Enfin, au travers du Festival GéNéRiQ, qu'elle co-produit avec cinq acteurs majeurs du grand Est, La Vapeur a rejoint le réseau Métropolitain Rhin-Rhône qui réunit les agglomérations de Dijon, Belfort, Besançon, Montbéliard et Mulhouse.

La Vapeur, en quelques dates...

  • 1995 : Inauguration officielle de La Vapeur. Concerts et studios de répétition sont proposés au public dijonnais. Après quelques mois de pilotage associatif la ville de Dijon reprend en charge la gestion de la structure en régie directe. La programmation est assurée par des acteurs associatifs locaux.
  • 2002 : La Vapeur devient un acteur culturel à part entière et assume désormais sa propre programmation, partagée à 50 % avec les associations locales. Création des postes de programmateur, régisseur général et chargée de communication.
  • 2004 : Nomination d'un nouveau directeur afin d'envisager un nouveau mode de gestion pour la structure.
  • 2005 : Lancement d'un nouveau projet artistique et culturel.
  • 2006 : Changement de mode de gestion. La Vapeur devient un établissement public local largement soutenu et financé par la ville de Dijon. Le Conseil Général de Côte-d'Or, la Direction des Affaires Culturelles de Bourgogne, le Conseil Régional de Bourgogne, la Sacem et le CNV soutiennent désormais le projet. Adhésion de La Vapeur au réseau professionnel de la Fédurok.
  • 2007 : Première édition du Festival GéNéRiQ, co-produit par La Vapeur, les Eurockéennes et la Poudrière à Belfort, Le Noumatrouff à Mulhouse, Le Moloco à Montbéliard et La Rodia à Besançon
  • 2011/2012 : Nomination d'un nouveau directeur et mise en place du nouveau projet artistique et culturel

La Vapeur, en chiffres...

  • Établissement public local, La Vapeur compte 1 conseil d'administration, 1 équipe de 11 permanents, une équipe de techniciens intermittents du spectacle, plusieurs vacataires et de nombreux bénévoles.
  • L'équipement comprend 1 salle (750 places), 1 club (200 places) et 5 studios de répétition
  • La Vapeur diffuse près de 130 événements et accueille plus de 47000 spectateurs et usagers par an
Partagez sur