Quelles infos souhaitez-vous recevoir (plusieurs choix possibles) ?
Votre adresse mail
Fermer
Laetitia Shériff, Structures, Johnny Mafia, Bantam Lyons, Coddiwomple, La Battue
© Le Tâche Papier

Indie Day #2

Laetitia Shériff, Structures, Johnny Mafia, Bantam Lyons, Coddiwomple, La Battue

Indie music & more

Partager
Samedi 20 nov. 2021
17h30
Ouverture : 17h00
La Vapeur - Salle
42 av. de Stalingrad / Dijon
Tarifs
• Carte Vapeur : 12€
• Préventes : 15€
• Carte Culture : 5.50€
• Sur place : 18 € / 15 € (réduit)

Soirée proposée par La Vapeur

Indie day c'est une soirée entièrement dédiée à la culture alternative. Un plateau composé d’artistes de la scène musicale actuelle, des groupes qui s'aventurent dans les tréfonds du rock, de la pop ou de l’electro, des formations qui viennent à Dijon planter leur étendard : une certaine façon de faire et de vivre la musique ! Après une première édition en 2019, 2ème round ce samedi 20 novembre 2021.

Laetitia Shériff (FR) / Pop rock

Laetitia Shériff partage avec Patti Smith le goût d’un rock pétri de conscience, une forme de spiritualité. Il lui aura fallu du temps pour polir "Stillness", son quatrième album. À l’image de Laetitia, figure remarquable d’une certaine scène pop rock où elle brille par sa longévité et sa constance, sa sincérité et son renouveau, "Stillness" est un album en clair-obscur : colère et apaisement représentant les deux faces d'un même visage. Une musique aux accents pop dont l’équilibre yogique entre électricité et méditation est au centre de tout.

Structures (FR) / Rock

Rage, douleurs physiques et émotions fortes composent l’univers nerveusement mélancolique dans lequel nous plongent les 4 membres de Structures. Leur rough wave est un véritable mouvement thérapeutique, une course sonique emplie de passion et de fureur offerte dans une transmission sans détours. Une voix autoritaire, des lignes puissantes et des rythmes nerveux, Structures dégage cette ambiance noire et addictive qui n’est pas sans rappeler These New Puritans, Total Control, Agent Side Grinder ou encore The Horrors.

Johnny Mafia (FR) / Rock

Fondé en 2010 par quatre lycéens à Sens, pas tellement un berceau historique du rock, Johnny Mafia s'est construit au fil du temps une implacable réputation de groupe de scène et a su s'imposer en tête de liste d'une nouvelle scène française qui n'en finit plus de surprendre. Avec son nouvel album "Sentimental", le groupe s'éloigne un peu du garage rock qui le caractérisait et laisse plus de place à des influences majeures de longue date, Pixies et Breeders en tête. Sous de puissants murs de guitares, le groupe empile des titres furieux aux refrains indélébiles, empreints d'une étonnante sensibilité pop qui donne tout son sens au titre de ce nouveau disque.

Bantam Lyons (FR) / Pop distordue

Les Bretons de Bantam Lyons composent une musique aux réminiscences pop mélancolique années 80, entre rock-noise, cold-wave, dream-pop ou post-punk. Après deux EP, le groupe sort un premier album en 2016, "Melatonin Spree" qui les conduit sur les routes de France et d’Europe. Bantam Lyons annonce son second album "Mardell" pour l'automne chez Music From The Masses. Le groupe au live incandescent, chargé d’électricité et de frénésie collective, fait basculer son public dans sa pop distordue et épileptique.

Coddiwomple (FR/NL) / Post punk

Coddiwomple est un trio récemment formé par les deux guitaristes Nicolas Lafourest et Olivier Mellano autour du chanteur G.W. Sok, co-fondateur de The Ex. Une musique puissante et atmosphérique où les guitares incandescentes et les déflagrations électriques donnent un écho abrasif et étincelant à l’intensité lyrique et à la tension extrême du chant de G.W. Sok qui trouve ici une nouvelle voie.

La Battue (FR) / Pop

En musique, il ne faut jamais se fier aux apparences. Comme lorsque la pop et ses mélodies regorgent en fait de complexité rythmique, d’harmonies et d’arrangements savants. La Battue, c’est un peu cela : un trio qui, sans jamais le renier, masque son désir d’expérimentation derrière une musique lumineuse.